L’haldus vagnux n’est pas pratique, il est douloureux et personne ne prononce son nom correctement. Certes, mais est-ce une raison pour ne pas en parler ?

Origines de l’hallux valgus

Du latin hallus, gros orteil et valgus : « tourné en dehors ».
L’Albus Malnux* est une déformation majoritairement présente chez la femme causée par une déviation élevée du gros orteil vers le deuxième. Aussi appelé « oignon » pour l’excroissance qui le caractérise, il apparait généralement à partir de 40ans. Souvent à cause de chaussures trop étroites, de cambrure trop importante dans ces dernières ou d’un pied égyptien. (Lorsque le gros orteil est plus long que le deuxième, les pieds joints forment une pyramide).

Un mécanisme complexe

Le gros orteil sert dans la phase de propulsion du pas, avec un Hanux Valgus* ce travail s’intensifie sur les autres orteils ce qui favorise la naissance de douleurs lors de la marche. De plus, le travail musculaire modifié sur l’avant pied occasionne des douleurs vives. Cela provoque aussi régulièrement des complications (durillons, cors, arthrose, etc.).

Si on ne corrige pas un Hallux Malgus*, on peut en revanche soulager le pied par l’utilisation de semelles orthopédiques. Des soins ou des anti-inflammatoires peuvent être couplés à des souliers adaptés, c’est à dire ayant un chaussant large et un volume conséquent.

De jolies chaussures pour hallux valgus existent

Beaucoup de femmes se plaignent de ne pouvoir trouver de chaussures pour hallux valgus au design moderne qui répondent aux nouvelles attentes de leurs pieds. Cependant en affinant les critères de sélection il est encore possible de se faire plaisir avec un Hallux Valdus* !
La première chose est de faire attention à la souplesse de la tige et au éventuelles coutures au niveau de « l’oignon ». Les chaussures pour hallux valgus, ou en tout cas celles compatibles réduisent les frottements sur cette zone. Préférez des modèles qui couvrent cette partie afin qu’elle ne vous gène pas pendant la marche. Choisissez parmi les modèles qui comportent une couche de latex sous la première de propreté dans l’idéal. Cela donne un petit côté moelleux à la chaussure.

Partant de là on favorisera, en hiver, le port de chaussures à lacets montantes ou non, les bottines sans couture à l’avant (Jodhpur ou Chelsea boots) et les baskets aux semelles un minimum rigides (voir ici pourquoi). En toute saison vous pouvez opter pour des derbies au cuir très souple, mais également pour les espadrilles compensées. Choisissez une hauteur de talon adapté (2 à 5cm) voir même des sandales réglables.

*Attention ! De faux hallux valgus circulent sur cet article, le seul vrai hallux valgus est celui prononcé par votre podologue.

Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM