-10% CODE "PREMIERECOMMANDE" -> Satisfait ou remboursé

Réflexologie plantaire

Interview Expert : Réflexologie plantaire

L’équipe Karl&Max s’est intéressée à la réflexologie plantaire et pour appuyer nos propos, nous avons interviewé Maryvonne Koytcha, réflexologue plantaire en région PACA. Découvrez son métier, sa passion, à travers ce témoignage. Peut-être vous laisseriez-vous tenter par une petite séance…

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis réflexologue plantaire depuis 2013.

J’ai suivi ma formation à l’école ‘Normandie Réflexologie’ (27) affiliée à la Fédération Française des Réflexologue durant plus d’une année, avant de passer un examen national théorique et pratique débouchant sur un certificat professionnel de réflexologue plantaire.

Le diplôme en mains, j’ai créé ma micro-entreprise (auto-entreprise) en janvier 2013, en parallèle de mon poste d’interface de communication en Langue des Signes Française. J’ai d’abord exercé à domicile en Eure-et-Loir puis suite à un déménagement, dans la région PACA plus exactement à Pélissanne et Charleval dans les Bouches-du-Rhône , Cadenet et Villelaure dans le Vaucluse.

 

Qu’est-ce ce que la réflexologie plantaire ?

La réflexologie plantaire est une pratique naturelle et manuelle, basée sur le principe qu'au niveau des pieds, il existe des zones correspondant à chacun des organes et chacune des parties du corps. Une pression ou un massage sur une zone a un effet bien déterminé et ramène à leur normale les fonctions physiologiques correspondant à toutes les parties de la zone traitée, indépendamment de la distance entre la zone traitée et la partie du corps sur laquelle on veut agir.

L’origine de la réflexologie remonte bien avant J-C , environ 12 000 ans avant J.C.

La réflexologie plantaire actuelle a été mise au point par Eunice Ingham (1879 - 1974), physiothérapeute et kinésithérapeute. Elle a approfondi le travail du Docteur William H. Fitzgerald qui découvrit la méthode chinoise de la thérapie des zones.

Eunice Ingham créa la première école de réflexologie et mit au point le schéma des pieds correspondant aux zones du corps.

La réflexologie ne se substitue pas aux traitements médicaux mais les complète efficacement, dynamise leurs actions et favorise une récupération de l'état général.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir réflexologue plantaire ?

J’avais envie de donner de soulager, d’aider, offrir un ‘mieux-être’ et je me suis mise à rechercher une formation dans ce sens. La réflexologie plantaire s’est imposée à moi.

 

Est-ce une pratique que vous appliquez sur vous ?

Oui régulièrement, quand j’en ressens le besoin même s’il est plus agréable d’aller chez un confrère.

 

Ou Consultez vous un(e) réflexologue plantaire ?

Il est intéressant d’aller consulter une personne extérieure de temps en temps car il y a un autre ressenti. Et que ce soit l’ostéopathie ou la réflexologie plantaire, j’adore ressentir dans mon corps, une réaction se produisant à distance de la zone travaillée. Recevoir permet aussi le fameux ‘lâcher prise’ parfois si difficile à atteindre.

 

Quelles sont les raisons principales pour lesquelles vos patients viennent vous voir ?

Le stress, un rythme de vie trop intense qui mobilise intellectuellement et physiquement et tous les dysfonctionnements qui lui sont rattachés comme des maux de dos, d’estomac, un mauvais sommeil, ….le burn out.

 

Combien de temps dure une séance ?

Environ 1 heure mais on peut aussi recevoir 30 min de réflexologie plantaire ‘Bien-être’ qui permet de ressentir un apaisement.

 

Il faut compter combien de séances pour obtenir un résultat ?

Cela est très variable d’une personne à l’autre, en fonction du dysfonctionnement à traiter, si ce dysfonctionnement date de quelques semaines ou de quelques années,…

Certains pensent ne régler qu’un problème physique et au bout de 4 à 5 séances, s’aperçoivent que les zones traitées influent également sur leur moral et s’étonnent de retrouver la joie et la vitalité qu’ils n’avaient plus.

En général, je conseille au minimum 2 à 3 séances à une semaine d’intervalle pour analyser la réaction de leur organisme.

 

Est-ce qu’il est possible de converser lors d’une séance ou le silence est nécessaire au bon déroulement de celle-ci ?

Lors de la première séance, il y a une anamnèse afin de cerner les besoins du client, connaître son parcours médical, s’il y a une prise de médicament ou non,... tout ceci reste, bien entendu, confidentiel. La FFRéflexologues fait signer une charte de déontologie à tous ses adhérents.

A chaque début et fin de séance, il y a un échange sur les ressentis pendant la séance ou des retours par rapport à ce qui a été observé depuis la séance précédente.

Pendant la séance, certes si la personne a besoin de parler, il n’y a pas de problème mais en général, je lui conseille de se détendre et ressentir tous les effets sur son corps, l’invitant à me questionner juste après.

Personnellement, j’aime une séance à ressentir les choses et non à parler. Je pense que c’est important pour le patient de se centrer sur lui-même et moi-même de ‘rentrer en communication’ avec les pieds.

 

Est-ce qu’il y a des contre-indications ?

Oui. Il faut être très prudent, la réflexologie plantaire n’est pas un simple massage.

Les contre-indications :

- pathologies lourdes évolutives

- les premiers mois de grossesse

- les maladies cardiovasculaires

- le diabète

- phlébite

- sida

 

Et enfin, pour ceux/celles qui sont intéressé(e)s, où exercez-vous ?

J’exerce à mon domicile à Charleval (13) mais également sur Cadenet, Pélissanne,… On peut trouver mes coordonnées sur le site de la Fédération Française des Réflexologues.

 

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter son site internet 

0 commentaires 0

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés