-10% CODE "PREMIERECOMMANDE" -> Satisfait ou remboursé

oeil-de-perdrix causes traitements

Oeil-de-perdrix : causes & traitements

Nous avons presque tous mal aux pieds à un moment de notre vie ! En effet, nos pieds portent tout notre corps et peuvent donc être endoloris. Et il existe un nombre important de problèmes liés aux pieds, mais celui qui nous intéresse aujourd’hui, c’est l’oeil-de-perdrix !


Causes, symptômes, traitements… Découvrez tout sur l’oeil-de-perdrix. 


L’oeil-de-perdrix : c’est quoi?


On peut également appeler cela durillons ou cors. Ce phénomène apparaît quand la peau/l’épiderme du pied s’épaissit. Les zones du pieds qui subissent une pression quotidienne ( avec la marche, la course à pied…) sont les plus touchées.


En marche ou en course à pied, lorsque le talon par exemple touche le sol, on appelle ça un microtraumatisme. Et à force d’en recevoir, de la peau morte se forme et s’entasse : d’où l’épaississement de la peau. Et ceci peut devenir très douloureux si ce n’est pas soigné. 


L’oeil-de-perdrix c’est l’appellation que l’on donne lorsque la peau épaisse (la corne) se situe entre les orteils. Le terme durillon est utilisé quand c’est sous le pied et cor au dessus des orteils.



Les symptômes 


Lorsqu’on a l’oeil-de-perdrix, il est assez facile de le savoir, car plusieurs symptômes existent et sont bien distincts :


  • La peau entre vos orteils devient épaisse mais très molle, car c’est une zone assez humide ou le pied n’est pas à l’air libre. Alors si au toucher vous sentez un amas de peau molle, méfiez-vous.
  • L’oeil-de-perdrix s’installe généralement entre le 4ème orteil et le 5ème orteil.
  • Sa forme est assez arrondie, d’où son nom oeil-de-perdrix, car cela peut faire penser à un oeil, d’autant plus que le centre peut être un peu noirci.


Les causes 

L’oeil-de-perdrix n'apparaît pas comme ça, il est dû à certains facteurs. Voici les causes principales d’un oeil-de-perdrix :

  1. Des chaussures qui ne sont pas adaptées. En effet, si vous portez des chaussures trop serrées, vos orteils vont se frotter entre eux toute la journée, ce qui entraînera les douleurs…  

  • Le vieillissement de vos pieds. En effet, plus le temps passe, plus nos pieds sont fragilisés. Et au fil des années, la voûte plantaire peut même se déformer, et donc laisser l’oeil-de-perdrix s’installer.
  • Cela peut également être dû à la morphologie de vos pieds. En effet, si vos orteils sont assez serrés et que vos pieds frottent de manière particulière lorsque vous marchez, alors vous serez plus susceptibles d’avoir un oeil-de-perdrix.
  • Si vous pratiquez une activité physique qui demande du travail au niveau des pieds, comme la course à pied par exemple ou votre pied subit des microtraumatismes constants, alors vous serez potentiellement touchés.

Les traitements 


Heureusement, l’oeil-de-perdrix est un phénomène bénin, qui peut être douloureux mais qui se soigne. Il existe plusieurs manières d’y mettre un terme.

  • Portez des chaussures adaptées. En effet, c’est très important que vous soyez à l’aise dans vos pompes et que votre pied soit confortables afin d’éviter de potentiels frottements ou douleurs. 
  • Appliquez régulièrement une crème hydratante douce sur vos pieds et vos peaux mortes. Ce geste simple et efficace pour prendre soin de vos pieds sera nécessaire.
  • Portez des chaussettes en coton. En effet, ce sera plus doux pour vos pieds et ils vont moins transpirer. Par conséquent, si il y a moins de transpiration il y a moins d’humidité, et il devient alors plus difficile pour l’oeil-de-perdrix de se développer.
  • Une fois par semaine, utilisez une râpe à pied. Ainsi, vous enlèverez les excédents de peau morte et éviterez les douleurs. 
  • Vous pouvez utiliser des séparateurs. Disponibles en pharmacie, ils sont très pratiques car ils permettent de créer un léger écart entre vos orteils, et donc d’éviter le frottement et l’humidité. 
  • Enfin, trois fois par semaine plongez vos pieds dans un bon bain chaud, et relaxez-vous ! Un bon moment pour vous et pour vos pieds qui vous diront merci !


Et voilà, maintenant vous saurez reconnaître et traiter un oeil-de-perdrix, durillon ou cor. Il est important de bien comprendre notre problème avant de commencer les traitements. Et le dernier petit conseil de l’équipe Karl&Max, c’est de bien analyser la blessure car beaucoup de gens confondent oeil-de-perdrix et verrue ! Et bien sûr, consultez un podologue si les douleurs persistent !

0 commentaires 0

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés