-10% CODE "PREMIERECOMMANDE" -> Satisfait ou remboursé

douleur au talon

Votre douleur au talon n’est pas due à l’épine calcanéenne : 5 raisons de le vérifier

Très souvent lorsqu’une douleur aux talons apparaît lors de la marche, nous pensons avoir un problème à l’épine calcanéenne. Cependant ce que beaucoup d’entre nous ignorent c’est qu’une épine de Lenoir n’est douloureuse que dans la moitié des cas. En effet elle est plus souvent le témoin d’un déséquilibre biomécanique que la source de la douleur elle même.

 

Où débute la douleur au talon ?

 

Le pied est un système extrêmement complexe d’os, de tissus, de ligaments et de tendons, autant vous dire que c’est comme dans une vielle voiture anglaise : les soucis peuvent venir de n’importe où. Très souvent ce sont les inflammations autours du talon qui provoquent la douleur et non l’épine calcanéenne en elle même.

Le meilleur moyen de de comprendre ce qui se passe dans votre pied est d’identifier où se trouve la douleur la plus importante. Dans beaucoup de cas elle se situe sous la voute plantaire, à cause d’une fasciite plantaire, ou aux orteils.

 

Quelle est la cause de vos douleurs aux pieds si ce n’est l’épine calcanéenne ?

 

  • Un usage néfaste et répété. C’est la cause principale des douleurs aux pieds. Les profils à risques ou déjà été décris dans d’autres articles et on y retrouve les personnes travaillant debout à longueur de journées, celles qui courent de longues distances ou portent régulièrement des choses lourdes. On vous conseille également de regarder ce qu’il se passe du côté de votre tendon d’Achille, ainsi lorsqu’il manque de souplesse la connexion entre le mollet et le talon peut être douloureuse.
  • Douleur à la voûte plantaire. Fasciite plantaire de son petit nom, c’est une lésion des tissus se trouvant sous la voûte plantaire donc. Généralement elle est causée par un manque de souplesse ainsi que par un travail trop important de la voute. Si vous avez excessivement mal lors des premiers pas le matin ou après avoir été assis quelques temps ne cherchez plus.
  • Porter des talons hauts. L’utilisation trop régulière des hauts talons peut favoriser entre autre le syndrome de Morton. Ce dernier est très douloureux et vous impose de porter des chaussures larges. Il consiste en un épaississement des tissus se trouvant autours du nerf à la base des orteils. Il peut également être reconnaissable à la sensation d’engourdissement qu’il provoque.
  • Les fractures de stress. Lors d’un usage intensif d’une partie du corps, ou d’une augmentation drastique de l’activité dans cette zone, il est régulier d’observer des fractures de stress. Ces dernières peuvent engendrer des contusions et hématomes profonds sous le pied qui vous donnent l’impression de marcher sur des cailloux.
  • Toutes les autres raisons. L’arthrite par exemple peut provoquer des œdèmes et autres inflammations. La douleur associée est généralement au milieu du pied ainsi qu’au niveau du gros orteil. Mais il y a encore moult possibilités de souffrir des pieds : l’hallux valgus (oignon), les orteils en griffe ou en marteau et même les ongles incarnés… Vous avez l’embarrât du choix !

 

Quoi qu’il en soit, il faut généralement compter un semestre pour commencer à voir une correction thérapeutique s’opérer. Cela est compréhensible car le corps doit réapprendre à évoluer de manière différente. De plus l’absence de l’épine calcanéenne ne signifie pas que tout va bien pour autant.

Vous ne pourrez pas vous tromper en effectuant des exercices d’assouplissement quotidiens et en choisissant des chaussures adaptées.

0 commentaires 0

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés