-10% CODE "PREMIERECOMMANDE" -> Satisfait ou remboursé

Eczéma sur les pieds : que faire

Eczéma sur les pieds : que faire ?

L’eczéma présent sur les pieds est en fait appelé dishydrose. On l’appelle “eczéma bulleux”, notamment à cause des petites cloques qui apparaissent, surtout sur les faces palmaires et plantaires. Dishydrose signifie “mauvaise sueur” car autrefois, on considérait le liquide qui se formait à l’intérieur des petites cloques comme de la sueur. C’est une information erronée bien entendu. Pour en savoir plus, Karl&Max vous a consacré un article sur ce qu’est la dishydrose et surtout, quelles sont les solutions pour s’en débarrasser. 

Qu’est-ce que c’est ? 

L'eczéma dyshidrosique, ou dyshidrose, est une affection de la peau dans laquelle des ampoules se développent sur la plante des pieds et/ou la paume des mains. Les cloques démangent habituellement et peuvent être remplies de liquide séreux (lymphe). Les ampoules durent normalement de deux à quatre semaines. 

Quelles sont les causes de l'eczéma dyshidrosique ?

La cause exacte de l'eczéma dyshidrosique est inconnue. Les experts croient que son apparition peut être liée à des allergies saisonnières, comme le rhume des foins. Ainsi, les ampoules peuvent apparaître plus fréquemment pendant la saison des allergies, au printemps. Le stress peut également être l’un des facteurs, tout comme l’hérédité. On retrouve également certains métaux comme le nickel, présents dans les objets de tous les jours comme les bijoux, les clés, les téléphones cellulaires, les montures de lunettes, les articles en acier inoxydable, les boutons métalliques, les boutons pressions et les fermetures éclair. Il faut aussi faire attention au colbat, présent dans les objets du quotidien comme la vaisselle, les peintures et les vernis de couleur bleu cobalt, certains équipements médicaux, les bijoux, les boutons pression, les boutons et les fermetures éclair en métal. Les sels de chrome, utilisés dans la fabrication du ciment, du mortier, du cuir, des peintures et des anticorrosifs, peuvent aussi favoriser le développement de la dyshidrose.  

Qui risque de développer un eczéma dyshidrosique ?

Les médecins pensent que vous avez plus de chances de développer la maladie si vous ressentez un niveau élevé de stress (physique ou émotionnel) ou si vous êtes sujets aux allergies. Certains médecins pensent même que l'eczéma dyshidrosique peut être un type de réaction allergique. Vous pourriez être plus susceptible de développer un eczéma dyshidrosique si vos mains ou vos pieds sont souvent humides ou dans l'eau, ou si votre travail vous expose à des sels métalliques, comme le cobalt, le chrome et le nickel.

L'eczéma dyshidrosique chez l'enfant

L'eczéma, ou dermatite atopique, est plus fréquent chez les enfants et les nourrissons que chez les adultes. Environ 10 à 20% souffrent d'une forme quelconque d'eczéma. Cependant, la moitié d'entre eux surmonteront la dermatite atopique ou l'eczéma à l'âge adulte.

A l’inverse, l'eczéma dyshidrosique peut toucher les enfants, mais il est habituellement observé chez les adultes de 20 à 40 ans. 

Symptômes de l'eczéma dyshidrosique

Si vous souffrez d'eczéma dyshidrosique, vous remarquerez la formation d'ampoules sur vos doigts, orteils, mains ou pieds. Les cloques peuvent être plus communes sur les bords de ces zones et seront probablement pleines de liquide. Parfois, de grandes ampoules se forment, ce qui peut être particulièrement douloureux. Les cloques seront habituellement très irritantes et peuvent causer des démangeaisons de la peau. Les zones affectées peuvent devenir fissurées ou douloureuses au toucher. Les cloques peuvent durer jusqu'à trois semaines avant de commencer à sécher. Au fur et à mesure que les ampoules se dessèchent, elles se transforment en fissures cutanées qui peuvent être douloureuses. Si vous avez gratté les zones affectées, vous remarquerez peut-être aussi que votre peau semble plus épaisse ou spongieuse.

Comment diagnostique-t-on l'eczéma dyshidrosique ?

Dans de nombreux cas, votre médecin pourra diagnostiquer l'eczéma dyshidrosique en examinant attentivement votre peau. Comme les symptômes de l'eczéma dyshidrosique peuvent être semblables à ceux d'autres affections cutanées, votre médecin peut décider d'effectuer certains tests. Les tests peuvent comprendre une biopsie cutanée, qui consiste à prélever une petite tache cutanée pour des tests en laboratoire. La biopsie peut éliminer d'autres causes possibles de vos ampoules, comme une infection fongique. Si votre médecin croit que votre poussée d'eczéma dyshidrosique est directement liée à des allergies, il peut également demander un test cutané.

Comment traite-t-on l'eczéma dyshidrosique ?

Un dermatologue peut traiter l'eczéma dyshidrosique de plusieurs façons. La gravité de votre poussée et d'autres facteurs déterminent les traitements qu'il suggérera. Il peut également être nécessaire d'essayer plus d'un traitement avant de trouver celui qui vous convient. 

Médicaments ou traitements médicaux

Pour les éclosions bénignes, le médecin peut vous prescrire une crème à base de corticostéroïde que vous appliquez directement sur votre peau. 

Pour les éclosions plus graves, on peut vous prescrire un stéroïde topique, une injection de stéroïdes ou une pilule.

Les autres traitements médicaux utilisés sont :

  • Traitements à la lumière UV
  • Des ampoules drainage
  • Des antihistaminiques
  • Diverses crèmes anti-démangeaisons
  • Des pommades immunosuppresseurs, tels que Protopic et Elidel (une option thérapeutique rare)

Si votre peau s'infecte, on vous prescrira également des antibiotiques ou d'autres médicaments pour traiter l'infection.

A l’inverse, si vous avez une légère poussée d'eczéma dyshidrosique, votre médecin peut vous prescrire des antihistaminiques comme Claritin ou Benadryl pour atténuer vos symptômes.

Soins à domicile

  • Tremper vos mains et vos pieds dans de l'eau fraîche ou appliquer des compresses froides et humides pendant 15 minutes à la fois, deux à quatre fois par jour, peut aider à réduire l'inconfort associé aux démangeaisons de la peau.
  • Votre médecin peut vous recommander d'appliquer une pommade ou un hydratant riche après avoir utilisé des compresses. Une crème hydratante peut également aider à soulager la sécheresse et, par conséquent, à réduire les démangeaisons. Ces crèmes hydratantes peuvent inclure : la vaseline, des crèmes, telles que Lubriderm ou Eucerin, de l’huile minérale, de l'hamamélis (aussi appelé noisetier des sorcières). 
  • Alimentation : Changer votre alimentation peut vous aider, en complément des médicaments. Pour en savoir plus sur ce qu’il est préférable de consommer, nous vous suggérons de faire un tour sur cet article (lien vers “eczéma : problème d’alimentation ?”)
Eczéma sur les pieds soins à domicile

Traitement des pieds

Le traitement de vos pieds est similaire à celui des autres zones.

Il est évident que pour éviter d'aggraver votre douleur et vos démangeaisons, il ne faut pas gratter ou casser vos ampoules. 

En amont, puisque l’humidité fait partie des facteurs pouvant provoquer une poussée d’eczéma, portez des chaussures en cuir, adaptées, qui permettront à vos pieds d’être aérés et de ce fait, de moins transpirer

Traitement des mains

Bien qu'il soit important de se laver les mains régulièrement, il est préférable d'éviter tout contact prolongé avec de l'eau. Vous devriez également éviter d'utiliser des produits qui peuvent irriter votre peau, comme les lotions parfumées et le liquide vaisselle. 

Complications possibles de l'eczéma dyshidrosique

La principale complication de l'eczéma dyshidrosique est habituellement l'inconfort causé par les démangeaisons et la douleur provoquée par les ampoules. Cela peut parfois devenir si grave au cours d'une poussée que vous êtes limité dans l’utilisation de vos mains au quotidien, et dans l’utilisation de vos pieds pour la marche. Il y a aussi la possibilité de contracter une infection dans ces zones. De plus, votre sommeil peut être perturbé si les démangeaisons ou la douleur sont trop intenses. 

Prévention

Malheureusement, il n'existe aucun moyen de prévenir ou de contrôler les éclosions d'eczéma dyshidrosique. Le meilleur conseil est d'aider à renforcer votre peau en appliquant des crèmes hydratantes tous les jours, en évitant les déclencheurs comme les savons parfumés ou les nettoyants agressifs, et en portant des chaussures laissant vos pieds respirer

A quoi peut-on s'attendre à long terme ?

L'eczéma dyshidrosique disparaît généralement en quelques semaines sans complications. Si vous n' égratignez pas la peau affectée, il se peut qu'elle ne laisse pas de marques ou de cicatrices visibles. Par contre, si vous grattez la zone affectée, vous pourriez ressentir plus d'inconfort ou votre poussée pourrait prendre plus de temps à guérir. Vous pourriez également développer une infection bactérienne à la suite d'une égratignure ou de la rupture de vos ampoules. Il faut également savoir que même si votre poussée d'eczéma dyshidrosique guérit complètement, vous n’êtes pas à l’abri d’une récidive. Comme la cause de l'eczéma dyshidrosique n'est pas connue, les médecins doivent encore trouver des moyens de prévenir ou de guérir cette affection.

En conclusion, rassurez-vous, certes la dyshidrose est une forme d’eczéma qui reste très contraignante, de par les cloques et les démangeaisons engendrées, mais elle est guérissable en quelques semaines (si vous ne grattez pas!) et surtout, elle n’est pas contagieuse. Hydratez votre corps à base de crème, chouchoutez vos pieds avec des chaussures qui respirent, adaptez votre alimentation et vous aurez moins de risque de déclencher des poussées d’eczéma dyshidrosique ;)

0 commentaires 0

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés