-10% CODE "PREMIERECOMMANDE" -> Satisfait ou remboursé

Aponévrosite plantaire cette douleur cachée

Aponévrosite plantaire : cette douleur cachée

Si vos premiers pas le matin causent une douleur lancinante au talon, il se peut que vous ayez une aponévrosite plantaire, aussi appelée fasciite plantaire. Cette inflammation du fascia plantaire - le tissu qui relie votre talon à vos orteils - est très fréquente, surtout chez les coureurs, mais pas que. Alors comment ça marche ? et comment se soulager de cette douleur cachée sous vos pieds, qui vous handicape au quotidien ? de la définition aux traitements médicaux, vous saurez tout sur l’aponévrosite plantaire.   

Aponévrosite plantaire : qu’est-ce que c’est ? 

L'aponévrose plantaire est une forte couche de tissu fibreux blanc situé sous la peau de la plante du pied.

Vers l'avant du pied, au niveau mi-métatarsien, il se divise en cinq sections, chacune s'étendant en orteil et chevauchant les tendons fléchisseurs.

Latéralement, il est divisé en trois sections : la médiale, la latérale et la centrale. La partie centrale est la plus importante d'un point de vue structurel et fonctionnel, et est attachée à son origine au calcanéum interne (os du talon). La partie médiane recouvre les muscles jusqu'à l'hallux (gros orteil), tandis que la partie latérale recouvre les muscles jusqu'au petit orteil.

Chez les jeunes adultes, le fascia plantaire est également attaché au tendon d'Achille ou tendon calcanéen, qui est l'extension tendineuse des muscles des jambes inférieures (le muscle du mollet). Il passe derrière la cheville et se fixe sur la face postérieure de l'os du talon (calcanéum). Comme ces deux structures anatomiques ont des attaches spécifiques séparées sur l'os du talon, elles ne s'influencent donc pas directement l'une l'autre. Cependant, le mouvement ascendant des orteils tend indirectement le tendon d'Achille. Cette connexion est utilisée pour le traitement de l’aponévrosite plantaire. 

Comment ça marche ? 

Au cours de la marche, l'aponévrose plantaire fonctionne principalement pendant la " montée du talon " jusqu'à " l'orteil au loin ". Il stabilise la voûte plantaire et permet la flexion du premier métatarsien, permettant au premier métatarsien de supporter la majorité du poids du corps. Il absorbe également les chocs lorsque le pied touche le sol.

L'inflammation ou la lésion de l'aponévrose plantaire est fréquente chez les athlètes, car ceux-ci utilisent leur pied à la fois comme un organe amortisseur et un organe propulseur : l’aponévrose se trouve donc en tension à la fois lorsque le talon touche le sol et lors de la propulsion vers l’avant. 

D’autres facteurs peuvent engendrer une aponévrosite plantaire : un surentraînement, le port de chaussures inappropriés, etc. 

Toutes ces causes peuvent déclencher des douleurs au pied et entraîner d'autres blessures aux jambes, si elle n'est pas soignée. 

Avec un bon traitement, la douleur causée par l’aponévrosite plantaire disparaît généralement en quelques mois. Cependant, pour accélérer votre rétablissement et éliminer d'autres blessures, nous vous conseillons de consulter un médecin qui réalisera un : 

Diagnostic 

Votre médecin examinera votre pied pour déterminer l'origine de la douleur. Cet examen, ainsi que vos antécédents médicaux, l'aideront à diagnostiquer l’aponévrosite plantaire. Votre médecin peut également demander des examens d'imagerie afin d'éliminer une autre cause de la douleur. Ça pourrait être quelque chose comme un os cassé ou un nerf pincé. Il est nécessaire de consulter. 

Traitement médical 

En plus de la consultation médical, vous permettant de savoir quel traitement vous ait préconisé, sachez qu’il vous faut avant toute chose du REPOS. Oui, ça n’est clairement pas le bon moment pour faire une séance de shopping, même en période de soldes. Si vous avez la bougeotte et que vous n’arrivez pas à tenir en place, privilégier les sports comme le vélo ou la natation de façon à ce que vos pieds ne portent (ou supportent plutôt) pas tout le poids de votre corps. 

Ainsi, il existe plusieurs options que votre médecin peut vous proposer afin de de soulager votre douleur et réduire l'inflammation de votre pied causées par l’aponévrosite plantaire. Il s'agit notamment de :

  • Médicaments : Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) aideront à soulager votre douleur et à réduire l'inflammation du fascia plantaire. Votre médecin peut vous prescrire plusieurs doses par jour pendant plusieurs semaines.
  • Injection de stéroïdes : Si votre douleur est intense ou ne répond pas aux AINS prescrits, vous devriez songer à vous faire injecter des stéroïdes. Le stéroïde est injecté dans la partie la plus douloureuse de votre fascia plantaire. Cela peut aider à soulager votre douleur pendant environ un mois, mais cela réduira l'inflammation encore plus longtemps.
  • Thérapie physique : Si les médicaments et le repos ne sont pas suffisants, votre médecin peut vous recommander de consulter un physiothérapeute. Vous apprendrez des exercices pour étirer et renforcer votre fascia plantaire, le tendon d'Achille et les muscles du bas des jambes. Votre physiothérapeute peut aussi utiliser le massage, les bains de contraste ou l'échographie pour aider à la guérison à long terme.

Si vous ne montrez aucun progrès après plusieurs mois, votre médecin pourrait vous recommander une intervention plus compliquée ou même une chirurgie. Ces options incluent :

  • Thérapie par ondes de choc : Cela "choque" littéralement votre fascia plantaire avec des ondes sonores. Il stimule la circulation sanguine dans le pied et aide les tissus à guérir. Il étourdit également vos nerfs pour arrêter la douleur.
  • Procédure Tenex : Vous n'avez besoin que d'une petite coupure et c'est généralement terminé en quelques minutes. Une échographie est utilisée pour cibler et enlever le tissu cicatriciel. Cette procédure vous permet de reprendre vos activités habituelles après seulement 10 jours.
  • Chirurgie : Cette opération enlève le fascia plantaire de l'os du talon. La chirurgie est habituellement le dernier recours si vous avez une douleur intense ou une blessure obstinée que les autres traitements n'aident pas. Vous rentrerez probablement chez vous le même jour. Votre médecin peut vous demander de porter une attelle ou une botte et de ne pas mettre du poids sur votre pied pendant un certain temps.

Ainsi, voici ce qu’il peut vous être suggéré, sur avis médical. Mais si vous faites partie des personnes réticentes à consulter ou que vous souhaitez avoir un complément “fait maison” pour soulager votre douleur au pied, voici quelques solutions naturelles que vous pouvez mettre en application directement chez vous ! En attendant un mieux-être, prenez votre mal en patience, votre douleur finira bien par partir, reposez-vous et hydratez-vous. En amont, utilisez des chaussures confortables et adaptables pour que votre corps soit bien porté et ainsi éviter les tensions ;) 

0 commentaires 0

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés