-10% CODE "PREMIERECOMMANDE" -> Satisfait ou remboursé

micronutrition

Micronutrition : comment ça marche ?

“Pratiquez une activité physique régulière”, “Pour votre santé, mangez 5 fruits et légumes par jour”, “Ne mangez pas trop gras, trop sucré, trop salé”... Ces conseils nutritionnels sont-ils vraiment adapté à chacun ? Chaque corps, chaque organisme est différent. Le corps n’assimile pas les nutriments de la même façon, selon le mode de vie, la morphologie, les maladies, etc. Il est donc difficile de savoir vraiment si ce que compose notre assiette correspond à nos besoins nutritionnels. Pour pallier à cela, de manière curative et préventive, une nouvelle approche nutritionnelle, s’appuyant sur des études scientifiques, a vu le jour dans les années 1990 : il s’agit de la micronutrition. Pourtant non reconnue par l’Organisme Mondiale de la Santé (OMS), pour la première fois en France en 2007, l'essai clinique*, coordonné par le Pr Philippe Marteau, a démontré l'efficacité d'une souche microbiotique dans le traitement du syndrome du côlon irritable ! Voyons cette notion de plus près… 

 

* Cette étude a été publiée dans la revue "Gastroentérologie Clinique et Biologique" (février 2008)


Qu’est-ce que la micronutrition ?


La micronutrition est une nouvelle approche qui s'intéresse aux substances précieuses dans nos assiettes et à la façon dont notre corps les utilise. Ses fondements reposent sur les recherches scientifiques menées sur les liens avérés entre alimentation, santé et prévention et répondent aux objectifs de nutrition de santé publique français et européens.


La micronutrition cherchera à trouver l'équilibre optimal entre vitamines, oligo-éléments, minéraux, omégas 6 et 3, acides aminés, polyphénols, prébiotiques et autres probiotiques. Nous appelons ces composants micronutriments. Contrairement au macronutriments - sucres, graisses et protéines - ils ne pèsent pas en calories et ont des effets bénéfiques sur l’organisme. 


La micronutrition étudie l'impact des micronutriments sur la santé, évalue les carences éventuelles et cherche des moyens d'optimiser l'état micronutritionnel de l'individu.


Elle démontre ses avantages :

- dans le traitement des troubles fonctionnels, qui représentent 80% des raisons pour lesquelles les gens consultent un médecin

- en aidant à réguler en permanence les principales fonctions de l'organisme

- ainsi que des traitements pour certaines pathologies afin d'améliorer la qualité de vie.


Quels sont les trois grands domaines d'action de la micronutrition ?


- Maintien de l'équilibre de l'écosystème intestinal avec des souches et des fibres microbiotiques


- Protéger les cellules de l'organisme contre les agressions extérieures et les effets du vieillissement grâce à des protecteurs cellulaires


- Limiter les carences et les dysfonctionnements liés au mode de vie en utilisant des suppléments nutritionnels


Que peut entraîner un apport insuffisant ou mal adapté de micronutriments dans notre corps ? 


Cela peut entraîner des déséquilibres, responsables d'un grand nombre de symptômes de la vie quotidienne, tels que les troubles du sommeil, la mémoire, la fatigue, la douleur diffuse, les jambes lourdes, la cellulite, les troubles de l'humeur, la fragilité des tendons et des os, les problèmes de peau, les maladies hormonales, digestives... et dégénératives chroniques (maladie coronarienne, AVC, cancer, diabète, hypertension, la maladie de Parkinson, maladie de Crohn, la dégénérescence maculaire, asthme, arthrite,...).


Une correction de ces déséquilibres, une alimentation équilibrée et/ou une supplémentation en micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, antioxydants, acides gras essentiels) peuvent améliorer rapidement et considérablement les symptômes ressentis. A titre d’exemple, un médicament anti-âge est inconcevable sans un bon équilibre en micronutriments.


Quel professionnel est à même de vous renseigner sur la micronutrition ? 


Il existe deux types de praticiens en France : les nutritionnistes spécialisés, qualifiés de “micronutritionnistes” (pris en charge par la Sécurité sociale), et les professionnels ayant suivi une formation pour devenir “spécialiste en micronutrition” (consultations non prises en charge par la Sécurité sociale). 


Les professionnels de la santé formés à la micronutrition sont en mesure de donner des conseils sur l'alimentation et, le cas échéant, de recommander des suppléments qui répondent aux besoins de la personne. Chacun a des besoins spécifiques. C'est pourquoi, après une enquête diététique détaillée, une prise de sang personnalisée sera proposée afin de détecter d'éventuelles carences qui pourraient être corrigées soit par une simple correction diététique, soit par l'utilisation de compléments alimentaires. Il ne faut pas les prendre à l'aveuglette sans avis médical ni diagnostic précis, car leur excès peut être nocif.


Existe-t-il des régimes préconisés ? 


Le régime méditerranéen et en particulier celui de l'île d'Okinawa au sud du Japon ont fait leurs preuves depuis longtemps. Les personnes suivant ces régimes ont une durée de vie particulièrement longue et sont surtout moins souvent malades que les autres (moins de cancers, de crises cardiaques, d'accidents vasculaires cérébraux, de maladies d'Alzheimer entre autres). Ils sont plus alertes, tant dans leur corps que dans leur tête. Pour plus d’informations sur ces deux régimes, rendez-vous sur cet article (lien vers “micronutrition - régimes préconisés”).


Ainsi, les professionnels de la micronutrition se déguise en “enquêteur” pour trouver où votre organisme dysfonctionne. L’objectif de la micronutrition est de rééquilibrer les systèmes digestif, hépatique, cardiaque et cérébral, en s’adaptant à chaque individu. Le recours fréquent des compléments alimentaires est un sujet de discorde dans le corps médical mais certains suppléments, associés à un bon rééquilibrage alimentaire personnalisé, peut engendrer un mieux-être, dans votre corps et votre tête, ce quelque soit votre profil ! Consulter un expert en micronutrition semble être une bonne alternative pour toute personne soucieuse de sa santé en général, car comme l’a affirmé Hippocrate, médecin grec de l’Antiquité : “Que ton aliment soit ta seule médecine”. ;)

0 commentaires 0

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés