Pied diabétique : neuropathie diabétique

Pied diabétique : neuropathie diabétique

Le pied diabétique, ça ne vous dit rien ? Pas de panique, on va tout vous expliquer ! Lorsque l’on est diabétique, la production d’insuline est défectueuse. L'insuline est une hormone essentielle qui aide les cellules à absorber le sucre du sang pour en tirer de l'énergie. Lorsque ce processus ne fonctionne pas correctement, le sucre reste en circulation dans le sang, causant des problèmes de santé. Des périodes prolongées de taux de sucre élevés dans le sang peuvent endommager de nombreuses parties du corps, y compris les pieds. De plus, le diabète entraîne des changements dans les vaisseaux sanguins, y compris les artères. Dans les maladies vasculaires périphériques, les dépôts graisseux bloquent les vaisseaux au-delà du cerveau et du cœur. Cela a tendance à affecter les vaisseaux sanguins menant aux extrémités, comme les mains et les pieds, ce qui réduit le flux sanguin aux deux extrémités : c’est ce que l’on appelle la neuropathie périphérique, qui est l’un des types de neuropathie diabétique.


Dans cet article, nous allons examiner les problèmes de pieds qui peuvent survenir chez les personnes atteintes de diabète non pris en charge ou mal pris en charge, et apprendre comment gérer ces effets.

Cause


Les problèmes de pieds chez les diabétiques peuvent survenir en raison d'un flux sanguin restreint, de coupures et d'infections qui peuvent passer inaperçues mais qui se développent en raison de l'engourdissement dans le pied. 

Diagnostic


Un médecin peut habituellement diagnostiquer une neuropathie diabétique en effectuant une consultation physique et en examinant attentivement vos symptômes et vos antécédents médicaux. Votre médecin vérifiera votre :

  • Force et tonus musculaires généraux
  • Réflexes tendineux
  • Sensibilité au toucher et aux vibrations

De plus, à chaque visite, votre médecin devrait examiner vos pieds pour déceler les plaies, les gerçures, les ampoules, les problèmes osseux et articulaires.


On suggère un examen complet du pied au moins une fois par an. 


En plus de l'examen physique, votre médecin peut effectuer ou faire effectuer des tests spécifiques pour aider à diagnostiquer la neuropathie diabétique. Pour en savoir davantage, nous vous suggérons d’aller faire un tour sur l'article en lien. 


Symptômes


Les symptômes du pied diabétique peuvent varier d’une personne à une autre. On peut retrouver :

  • Formation d’ampoules ou autres plaies sans douleur
  • Engourdissement ou diminution de la capacité de ressentir la douleur ou les changements de température
  • Sensation de picotement ou de brûlure
  • Douleurs aiguës ou crampes
  • Sensibilité accrue au toucher - pour certaines personnes, même le poids d'un drap de lit peut être douloureux. 
  • Faiblesse musculaire
  • Perte des réflexes, surtout au niveau de la cheville
  • Perte d'équilibre et de coordination
  • Problèmes graves du pied, comme les ulcères, les infections et les douleurs osseuses et articulaires.

Si une infection se développe, une personne peut également présenter certains des symptômes suivants :

  • fièvre
  • frissons
  • glycémie incontrôlable
  • tremblements
  • rougeur

Toute personne atteinte de diabète qui présente des symptômes d'infection, en particulier aux pieds, doit se faire soigner d'urgence. Un pied diabétique maltraité ou négligé, peut mener à l’amputation d’un orteil, d’une partie du pied ou même de la jambe, au-dessous ou au-dessus du genou. 


Prévention et traitement 

La prévention des problèmes de pieds est essentielle pour les personnes atteintes de diabète. Il est essentiel de garder les pieds en bonne santé, et d’être vigilant en ce qui concerne l'hygiène des pieds. Certaines mesures sont à mettre en oeuvre : 


  • Vérifier les pieds chaque jour : Examinez les pieds tous les jours ou demandez à quelqu'un de vérifier s'il y a des changements ou des blessures. Recherchez les ampoules, les coupures, les ecchymoses, les gerçures et les desquamations de la peau, les rougeurs et l'enflure. Utilisez un miroir ou demandez à un ami ou à un membre de votre famille de vous aider à examiner les parties de vos pieds qui sont difficiles à voir.

  • Se laver les pieds tous les jours : Gardez les pieds propres et secs pour prévenir les infections. Lavez-vous les pieds tous les jours à l'eau tiède et au savon doux. Évitez de tremper vos pieds. Séchez soigneusement vos pieds et entre vos orteils en les tamponnant avec une serviette douce.

  • Hydrater vos pieds en profondeur pour éviter les fissures. Évitez toutefois de mettre de la lotion entre vos orteils, car cela peut favoriser la croissance fongique.

  • Porter des chaussettes propres et sèches. Recherchez des chaussettes faites de coton ou de fibres qui absorbent l'humidité et qui n'ont pas de bandes serrées ou de coutures épaisses.

  • Porter des chaussures matelassées qui s'ajustent bien. Portez toujours des chaussures ou des pantoufles pour protéger vos pieds contre les blessures. Assurez-vous que vos chaussures sont bien ajustées et que vos orteils peuvent bouger. Un podiatre peut vous apprendre à acheter des chaussures bien ajustées et à prévenir les problèmes tels que les cors et les callosités.

  • Favoriser la circulation sanguine vers les pieds : Mettez les pieds à plat, remuez les orteils périodiquement et faites assez d'exercice. Ces actions aident à favoriser un flux sanguin sain vers les pieds.

  • Couper les ongles avec soin : Coupez les ongles des orteils en ligne droite et gardez-les courts. Les ongles arrondis peuvent pousser vers l'intérieur, entraînant une infection. Limez soigneusement les bords pour qu'il n'y ait pas d'arêtes vives.

  • Soin des cors et des oignons : Traitez les cors et les oignons avec précaution. Ne jamais “raser” les cors, car cela augmente le risque d'infection.

  • Protéger vos pieds des températures extrêmes : L'exposition à la chaleur et au froid extrêmes peut endommager les pieds des personnes atteintes de diabète.

  • Faire examiner régulièrement vos pieds : Des examens réguliers par un médecin sont essentiels pour prévenir les infections, les amputations et les malformations graves.

  • Contrôler la glycémie : Des taux de glycémie non contrôlés augmentent le risque de complications podiatriques liées au diabète.

  • Éviter de fumer : Le tabagisme affecte négativement la circulation sanguine vers les tissus, ce qui peut aggraver les problèmes de pieds chez les personnes atteintes de diabète.

Le traitement des problèmes de pied diabétique varie selon la gravité de l'affection. 


Si des problèmes surviennent, votre médecin peut vous aider à les traiter afin de prévenir des affections plus graves. Même de petites plaies peuvent rapidement se transformer en infections graves si elles ne sont pas traitées.


Un médecin essaiera de traiter les pieds à l'aide de dispositifs de stérilisation, d'observation et, éventuellement, d'immobilisation, en ayant recours à une botte plâtrée. Si ceux-ci ne sont pas efficaces, ils pourraient recommander une intervention chirurgicale pour enlever les tissus infectés qui ont le potentiel de se propager. Il est important de consulter régulièrement votre médecin car une ulcération cumulée à une mauvaise circulation sanguine et la présence d’infection peut mener à une gangrène, voire à une amputation. 


A savoir : Si vous êtes admissible à l'assurance-maladie, votre régime peut couvrir le coût d'au moins une paire de chaussures par année. Parlez-en à votre médecin ou à votre diabétologue pour obtenir de plus amples renseignements.


Ainsi, une personne diabétique a besoin de contrôles podologiques réguliers pour s'assurer que ses problèmes de pieds ne se transforment pas en complications. Veillez à prendre soin de vos pieds, de manière générale, et de vous chausser convenablement afin de limiter les risques liés à la neuropathie périphérique. 

Comments 0

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published